Genèse de la projet

L’idée nous titillait depuis des années. Nous avons décidée de passer à l’acte la 1ère mai 2016 très exactement à la gare de Langenthal (Ch) et de former une groupe de computer-artistes féministes.

La projet En française dans la texte a germée à Paris pendant les jours suivantes et a donnée lieu à une première session de recherche, une peu plus tard, lors des « open ateliers version longue » à la Labomedia d’Orléans où nous avons faite une résidence d’une semaine de la 25 à la 29 juillet 2016.

@ Labomedia (juillet 2016) – Photo : Labomedia

Cette recherche s’est concrétisée à la mois d’août par l’élaboration de nos premières règles de démasculinisation de la langue française ainsi que l’écriture de nos premières scriptes de traduction automatique à la féminine.